MISCELLANÉES STRIPOLOGIQUES
LITTÉRATURES DESSINÉES
Mythopoeia - Æsthetica - Critica


OUVRAGES SUR LA BANDE DESSINÉE

[Afficher toutes les miscellanées stripologiques de l'année 2017] BANANAS N° 9 — LA BANDE DESSINÉE AU TOURNANT Thierry Groensteen — ROBERT DANSLER DIT BOB DAN : L’ÂGE D’OR DES RÉCITS COMPLETS Philippe Aurousseau —CASE, STRIP, ACTION ! Alain Boillat, Marine Borel, Raphaël Œsterlé, Françoise Revaz — BANDES DESSINÉES ET RELIGIONS : DES CASES ET DES DIEUX Philippe Delisle — BD-US : LES COMICS VUS PAR L’EUROPE Marc Atallah, Alain Boillat

[Afficher toutes les miscellanées stripologiques de l'année 2016] [Afficher toutes les miscellanées stripologiques de l'année 2016] BANANAS N° 8 — PANORAMA ILLUSTRÉ DE LA FANTASY ET DU MERVEILLEUX André-François Ruaud — LA SECONDE GUERRE MONDIALE DANS LA BANDE DESSINÉE Philippe Tomblaine — HERGÉ LA PART DU LECTEUR Jean-Marc Pontier — L'INDUSTRIE DE LA DÉDICACE Jean-Luc CoudrayUN ART EN EXPANSION : DIX CHEFS-D’ŒUVRE DE LA BANDE DESSINÉE MODERNE Thierry Groensteen — AUTOBIO-GRAPHISMES : BANDE DESSINÉE ET REPRÉSENTATION DE SOI Viviane Alary, Danielle Corrado, Benoît Mitaine

[Afficher toutes les miscellanées stripologiques de l'année 2015] BANANAS N° 7 — HISTOIRE DE LA BANDE DESSINÉE SUÉDOISE, Frédérik Strömberg, PLG, collection Mémoire Vive, 2015 — TINTIN, BIBLIOGRAPHIE D'UN MYTHE, Olivier Roche et Dominique Cerbelaud, Les Impressions nouvelles, 2014

[Afficher toutes les miscellanées stripologiques de l'année 2014] THE FRENCH COMICS THEORY READER Ann Miller & Bart Beaty (eds) Leuven University Press, 2014 — GORGONZOLA n° 19
Octobre 2013 — BANANAS N° 6, février 2014 — LETTRE À HERGÉ,
Jean-Marie Apostolidès, Les Impressions Nouvelles, 2013 — MOEBIUS OU LES ERRANCES DU TRAIT, Daniel Pizzoli, PLG, 2013 


LITTÉRATURES DESSINÉES ET CENSURE
À propos de censure
CAPITAN MIKI (MIKI LE PETIT RANGER) DANS SA VERSION FRANÇAISE

[Lire]

ILS ONT ROGNÉ MA PLANCHE DOMINICALE
Le traitement infligé aux sunday pages de Russ Manning par les éditeurs français
Par Harry Morgan

[Lire]

II MANQUE UNE CASE À MON ILLUSTRÉ
Par Manuel Hirtz

S’il est de notoriété publique que les éditions LUG (Strange) firent subir aux comics de superhéros de la Marvel une censure drastique jusqu’aux années 1990, on sait moins que l’éditeur populaire lyonnais fit subir le même sort, de façon moins appuyée il est vrai, aux fumetti italiens qu’il publiait dans les petits formats Rodéo, Yuma, Ombrax, etc.

Nous illustrerons le phénomène avec le numéro 177 de la série Il Piccolo Ranger, titré « La Spia Messicana », texte de D. Canzio, dessin de F. Gamba, achevé d’imprimer en mai 1978, paru dans Yuma numéros 236, 237 et 238, datés respectivement de juin, juillet et août 1982. [Lire.]


LITTÉRATURES DESSINÉES ET CONTRAINTES TECHNIQUES

L'Art du scan malpropre
FANTOMIALD ET DARK SHADOWS

Par Harry Morgan

En cet été 2013, Disney Hachette Presse a publié deux Mickey Parade Géant, sans doute pour que les petits enfants de France aient de quoi lire dans le TGV à l'aller et au retour quand ils se rendent chez leur parent numéro 2. J'ai eu le plaisir de relire dans le tome intitulé Fantomiald le justicier masqué (Mickey Parade Géant Hors Série Collector, 2e trimestre 2013) le premier épisode de Fantomiald, dessiné par Giovan Battista Carpi sur scénario de Guido Martina, d'après une idée d'Elisa Penna, rédactrice en chef de Topolino, parution française originale dans Donald le justicier, Mickey Parade, Le Journal de Mickey n° 1166 bis, 2e trimestre 1974. [Lire]

[Afficher toutes les miscellanées stripologiques de l'année 2013] LITTÉRATURES DESSINÉES ET CONTRAINTES TECHNIQUES : L'Art du scan malpropre FANTOMIALD ET DARK SHADOWS — LITTÉRATURES DESSINÉES ET CENSURE : ILS ONT ROGNÉ MA PLANCHE DOMINICALE Le traitement infligé aux sunday pages de Russ Manning par les éditeurs français OUVRAGES SUR LA BANDE DESSINÉE : LES ILLUSTRÉS POUR LA JEUNESSE, LE ROCAMBOLE N° 52/53, Association des Amis du Roman Populaire, automne-hiver 2010 — HERGÉ PORTRAIT INTIME DU PÈRE DE TINTIN Benoît Mouchart, François Rivière Robert Laffont, 2011 —  FUMETTO! 150 ANNI DI STORIE ITALIANE A cura di Gianni Bono et Matteo Stefanelli, Rizzoli, 2012 — STAN LEE HOMÈRE DU XXe SIÈCLE Jean-Marc Lainé, Les Moutons électriques, Bibliothèque des miroirs, 2013 — ENTRETIENS AVEC JOANN SFAR, Thierry Groensteen, Les impressions nouvelles, 2013

[Afficher toutes les miscellanées stripologiques de l'année 2012] THÉÂTRE POPULAIRE ET IMAGERIE NAÏVE : LES INDES NOIRES, ORTF, 1964, LE SECRET DE WILHELM STORITZ, ORTF, 1967, MAÎTRE ZACHARIUS, ORTF, 1973. - DE WILLIAM HOGARTH À VAL LEWTON : LA SEPTIÈME VICTIME DANS LA HUITIÈME GRAVURE : BEDLAM (RKO, 1946). - ENTRE LA PLÈBE ET L'ÉLITE, Jean-Noël Lafargue, Les Ateliers Perrousseaux, 2012. - LA BANDE DESSINÉE : UNE MÉDIACULTURE, Sous la direction d’Éric Maigret et Matteo Stefanelli, Armand Colin/Ina édition, février 2012. - PREMIÈRES CHALEURS, JEAN-PHILIPPE PEYRAUD, CASTERMAN, 2012. - LE CHANT D'APOLLON, APOLLO NO UTA, Osamu Tezuka, Dargaud, Kana, 2012. - NAOKI URASAWA : L'AIR DU TEMPS, Alexis Orsini, Les Moutons électriques, Bibliothèque des miroirs, 2012. - IL MANQUE UNE CASE À MON ILLUSTRÉ. - MON CAMARADE, VAILLANT, PIF, L'HISTOIRE COMPLÈTE 1901-1994, Richard Medioni, Vaillant Collector 2012. - L’ART DE LA BANDE DESSINÉE, Sous la direction de Pascal Ory, Laurent Martin Sylvain Venayre et jean-pierre Mercier avec Thierry Groensteen, Xavier Lapray, et benoit Peeters, Citadelles et Mazenod, 2012.

[Afficher toutes les miscellanées stripologiques de l'année 2011] - LA BANDE DESSINÉE ET SON DOUBLE, Jean-Christophe Menu, L'Association 2010. - DADA : LA BANDE DESSINÉE UN 9e ART
Éditions Arola/Cité internationale de la bande dessinée, s. d., 2011. - COMPOSITIONS DE LA BANDE DESSINÉE, Renaud Chavanne, PLG, collection Mémoire vive, 2011. - HISTOIRE DE LA BANDE DESSINÉE POUR DÉBUTANTS, Frédéric Duprat, Qidesign, 2011. - LECTURES DE DAVID B., Jean-Marc Pontier, PLG, 2011. - BANANAS n° 3, REVUE CRITIQUE DE BANDE DESSINÉE. - NEUVIÈME ART EN LIGNE. - UNE INFLUENCE D'EDGAR WALLACE SUR L'ÎLE NOIRE. - UNE BELLE ÉTUDE DE CONTENU. - LE MOTIF DU SOSIE DANS A TALE OF TWO CITIES. - LE FANTÔME ET LE RÉFLECTEUR, THE INNOCENTS DE JACK CLAYTON. - FRANK MILLER : URBAINE TRAGÉDIE, Jean-Marc Lainé, Les Moutons électriques, Bibliothèque des miroirs, 2011. - MYTHE ET SUPER-HÉROS, Alex Nikolavitch, Les Moutons électriques, Bibliothèque des miroirs, 2011. - COMIC : INTERMEDIALITÄT UND LEGITIMITÄT EINES POPKULTURELLEN MEDIUMS, Thomas Becker (HG.), Ch. A. Bachmann Verlag, 2011. - GRANT MORRISON (R)ÉVOLUTIONS, Yann Graf, Les Moutons électriques, Bibliothèque des miroirs, 2011. - LE PETIT LIVRE BLEU, ANALYSE CRITIQUE ET POLITIQUE DE LA SOCIÉTÉ DES SCHTROUMPFS, Antoine Buéno, Hors Collection, 2011. - LE ROMANCIER COMME VOYANT ET COMME FANTÔME. - KAMI ET MECHA : IMAGINAIRE JAPONAIS, Yellow Submarine n° 135, 2011. - DICTIONNAIRE DES LIVRES ET JOURNAUX INTERDITS, 2e ÉDITION, Bernard Joubert, Cercle de la Librairie, 2011. - BANDE DESSINÉE ET NARRATION, Système de la bande dessinée 2, Thierry Groensteen, PUF collection Formes sémiotiques, 2011. - LA CRYPTE TONIQUE, Le magazine du magasin , n° 0 sept-ct. 2011, n° 1 nov. déc. 2011. - AU COIN DE MA MÉMOIRE, Francis Groux, PLG, collection Mémoire Vive, 2011. - L'ASSOCIATION : UNE UTOPIE ÉDITORIALE ET ESTHÉTIQUE, Sous la direction d’Erwin Dejasse, Tanguy Habrand et Gert Meesters, Les Impressions nouvelles, 2011. - MA VIE MANGA, Osamu Tezuka, Kana, 2011. - ALAN MOORE UNE BIOGRAPHIE ILLUSTRÉE, Gary Spencer Millidge, Huginn & Muninn/Dargaud, 2011. - DEUX ADAPTATIONS TÉLÉVISUELLES DE CHARLES DICKENS. - SUPER-HÉROS LA PUISANCE DES MASQUES, Jean-Marc Lainé Les Moutons électriques, Bibliothèque des miroirs, 2011. - STEVE DITKO L'ARTISTE AUX MASQUES, Tristan Lapoussière, Les Moutons électriques, Bibliothèque des miroirs, 2011. - BANANAS n° 4, Éditions Bananas BD, février 2012. - BEAUX ARTS HORS-SÉRIE HUMOUR & BD, Beaux Arts magazine, TTM éditions, s. d., dépôt légal décembre 2011.

[Afficher toutes les miscellanées stripologiques de l'année 2010] ENFANCE DE L'ART ET ART DE L'ENFANCE (en marge du colloque Bande dessinée un art sans mémoire ? Paris XIII, juin 2010). - BINKY BROWN RENCONTRE LA SAINTE VIERGE DE JUSTIN GREEN. - PULPITUDE, SENSATIONNALISME ET IMAGE. - L'IMAGE EST TOUJOURS VIOLENTE. - L'ANIMATION JAPONAISE DU ROULEAU PEINT AUX POKÊMON, Brigitte Koyama-Richard, Flammarion, 2010. - DANS LA PEAU DE TINTIN, Jean-Marie Apostolidès, Les Impressions nouvelles, collection Réflexions faites, 2012. - ALAN MOORE : TISSER L'INVISIBLE, Sous la direction de Julien Bétan, Les Moutons électriques, collection Bibliothèque des miroirs, 2010. - POUR UN REGARD-MONDE
Armand Mattelart, Entretiens avec Michel Sénécal , La Découverte, 2010. - NOTES SUR LE RÉCITATIF JACOBSIEN. - CENT CASES DE MAÎTRES, Gilles Ciment & Thierry Groensteen, La Martinière, 2010. - PARODIES : LA BANDE DESSINÉE AU SECOND DEGRÉ, Thierry Groensteen, Le Musée de la bande dessinée/Skira Flammarion, 2010. - MANGA : HISTOIRE ET UNIVERS DE LA BANDE DESSINÉE JAPONAISE, Jean-Marie Bouissou, Philipe Picquier, 2010.

MYTHOPOEIA : LA CRÉATION DU MYTHE DANS LES LITTÉRATURES DESSINÉES — Il s'agit de notre Grand Œuvre théorique. Nous en indiquerons ici les contours.


FORMES ET MYTHOPOEIA DANS LES LITTÉRATURES DESSINÉES — Il s'agit de notre thèse de doctorat, dirigée par Annie Renonciat et soutenue à l'université Paris VII en décembre 2008.
Cette thèse constitue un pont entre nos Principes des littératures dessinées (2003) et notre (futur) Grand Œuvre théorique, Mythopeia : la création du mythe dans les littératures dessinées, annoncé de façon programmatique dans la dernière phrase des Principes.


LES APOCALYPSES DE JACK KIRBY

Les Apocalypses de Jack Kirby est le titre de notre ouvrage paru en 2009, aux Moutons électriques, à Lyon, et consacré à la mythopoeia (à la genèse du mythe) dans les récits dessinés du créateur des Fantastic Four.
Cliquez ici pour lire un extrait de l'ouvrage en pdf.
Nous vous proposons un entretien avec Jérôme LeGlatin sur la pensée mythique chez Kirby.
Et pour rire un peu, nous avons appliqué notre théorie à l'œuvre elle-même (cliquez sur la case représentant la Chose).


stripologique
Théorie des littératures dessinées - littérature secondaire - critique
sous la forme de
Suppléments à nos Ouvrages
avec diverses Clés ou Explications

LA UNE DE L'ADAMANTINE
L'ADAMANTINE STRIPOLOGIQUE
L'ADAMANTINE LITTÉRAIRE ET POPULAIRE
L'ADAMANTINE ARTISTIQUE ET MONDAIN
L'ADAMANTINE EN ESTAMPES
L'ADAMANTINE STIRPOLOGIQUE
Je ne comprends rien à toutes ces salades stripologiques, littéraires, mondaines et autres. Je veux un sommaire.

LES PRINCIPES DES LITTERATURES DESSINEES — Nos Principes des littératures dessinées ont paru aux Éditions de l'an 2 (Angoulême), en novembre 2003. Nous en proposons ici des bonnes feuilles (réduites à vrai dire à la préface et aux résumés des différentes parties), mais surtout un paratexte (qui ne figure donc pas dans le livre lui-même), consistant en synthèses, en discussions et en éclaircissements divers sur l'ouvrage. De même, nous prolongeons certains aspects de notre livre sous forme de recensions ou de critiques d'autres travaux théoriques, ainsi que sous forme de travaux pratiques, où nous appliquons nos cadres théoriques à des ?uvres dessinées.

La préface des Principes.

Le résumé du livre premier des Principes des littératures dessinées, consacré à délimiter le territoire des littératures dessinées.

En marge des Principes des littératures dessinées. Une instructive conversation entre Harry Morgan (théoricien pelucheux) et V. de Boisvert, jeune critique ambitieux, sur la définition de la bande dessinée par le dispositif et la séquentialité.

Le résumé du livre deux des Principes des littératures dessinées, consacré aux attaques contre les littératures dessinées et aux tentatives d'éradication de ces littératures. 

En marge des Principes. Media studies et études de contenu. L'un des problèmes des études académiques consacrées aux littératures dessinées est qu'elles n'abordent les ?uvres qu'à travers leur thématique. Le doctorant qui veut faire une thèse sur la BD est prié de choisir un sujet (du type la femme, les minorités, l'architecture, la sauce tomate, etc. dans la BD), puis un point de vue, correspondant à l'une des disciplines des sciences humaines (sociologie, histoire, etc.), et enfin une technique (analyse sémiologique, analyse de contenu, etc.). Une telle méthode entérine l'idée que la BD est totalement transparente (elle reflète « comme en un miroir » les valeurs de la société qui la produit) et institutionnalise une tendance inhérente à la critique académique selon laquelle la bande dessinée elle-même ne peut être le sujet de l'analyse. Elle permet enfin de démontrer à peu près tout et n'importe quoi en fonction des lubies du chercheur (par exemple le caractère sexiste de la BD).

En marge des Principes. Culture populaire et culture supérieure chez Barthes. Il est intéressant d'examiner les positions de Roland Barthes sur l'art de masse, car elles illustrent bien les impasses du sémio-structuralisme (et, indirectement, des media studies, qui se réfèrent constamment au structuralisme) dans l'opposition entre culture de masse et culture « cultivée ». On arrive à la conclusion que la définition de formes narratives comme la bande dessinée, le dessin animé, la série télévisée, etc. comme médias populaires (avec ce que cela implique : codes redondants, faible place laissée à l'originalité, etc.) repose sur une pétition de principe.

En marge des Principes. La tentation apologétique (1) : le docteur Wertham et ses défenseurs modernes. Un psychiatre germano-américain lança dans les années 1940 et 1950 une croisade contre la fiction de masse aux Etats-Unis. Il commença par s'en prendre aux éditeurs de comic books, en pensant à juste titre qu'ils se défendraient moins bien que Hollywood ou que les grands réseaux de radio et de télé. L'histoire est bien connue des amateurs de BD. Ce qui est moins connu, c'est la tendance actuelle dans certains milieux académiques, des deux côtés de l'Atlantique, consistant à dire que Wertham était un savant intègre et qu'il disposait somme toute d'un modèle scientifique valable.

En marge des Principes. La tentation apologétique (2) : la Commission de surveillance et de contrôle des publications destinées à l'enfance et à l'adolescence et ses défenseurs modernes. La loi du 16 juillet 1949, réclamée par tout ce que la France comptait d'emmerdeurs, d'obscurantistes et de détraqués (associations de mères de famille psychorigides, instituteurs bouffeurs de craie, scouts et scoutesses déboussolés, ecclésiastiques battant la campagne, vichyssois dépressifs, staliniens grognons), et votée par un Parlement en état de transe, créait un délit de démoralisation de la jeunesse, qui initiait un traitement pénal de la publication de bandes dessinées en France. Cette louche activité relevait désormais (et relève toujours !) du ministère de la justice - et précisément de la Direction de l'éducation surveillée (actuellement : Protection judiciaire de la jeunesse), exactement comme les adolescents incendiaires de voitures de nos banlieues ! La loi de 1949 institua une Commission de surveillance, chargée d'examiner le contenu de tous les illustrés et de menacer les éditeurs : s'ils ne supprimaient pas illico la BD grotesque où des astronautes allaient faire un tour sur la Lune (comme si on pouvait aller sur la Lune !), on transmettrait le dossier au garde des Sceaux et tout cela risquait fort de finir en Correctionnelle ! La loi est toujours en vigueur, la Commission existe toujours. Tout cela est bien connu des amateurs de BD. Ce qui est moins connu, c'est la tendance, dans certains milieux académiques, consistant à reprendre le discours d'autopromotion de la fameuse Commission, en prétendant qu'elle était animée d'un extrême souci de modération et qu'elle donnait des conseils de bon sens, et à conclure, optimiste, qu'elle aurait contribué à améliorer la BD en France ! Examinons donc, à titre d'exemple, les thèses du chef de file de cette nouvelle école, M. Crépin.

En marge des Principes. Littératures dessinées et complexe de classe. Une modeste mise au point en guise de conclusion, portant sur l'opposition souvent faite entre une critique populaire du médium bande dessinée et une critique savante, tardivement apparue, et qui serait l'apanage du monde universitaire. On reprendra à titre d'illustration les travaux d'historiens précités, portant sur Wertham et sur la Commission de surveillance, afin d'éclairer les attitudes sous-jacentes des chercheurs. On verra que la fameuse opposition ne repose sur rien, qu'elle est invoquée par l'université à des fins d'autopromotion, et qu'elle traduit tout au plus un complexe de classe de la part de ceux qui l'invoquent.

Le résumé du livre trois des Principes des littératures dessinées, consacré à l'approche sémio-structuraliste des littératures dessinées.

En marge des Principes. La bande dessinée n'est pas un langage. Pourquoi une sémiologie des littératures dessinées est vouée à l'échec. Une grosse étude qui reprend les principaux points du livre trois des Principes des littératures dessinées, consacré à un examen critique de la sémiologie de la bande dessinée.

En marge des Principes. Mon pauvre ami, votre modèle ne vaut rien. Dans le livre trois des Principes des littératures dessinées, nous prenons très fermement position contre le modèle théorique inspiré des sciences du langage. Nous avons voulu épargner au lecteur du livre des considérations trop théoriciennes, mais, dans le cas de la sémiologie de la bande dessinée, la question de la valeur scientifique du modèle lui-même mérite un examen.


GLOSSAIRE

Je ne comprends rien à ce que raconte Harry Morgan parce que je ne connais pas les concepts auxquels il fait continuellement référence. Je consulte par conséquent un utile glossaire des termes techniques de la stripologie (l'étude des littératures dessinées).


LE PETIT CRITIQUE ILLUSTRÉ Guide des ouvrages consacrés à la bande dessinée. Dans son édition refondue de 2005, parue aux éditions PLG, l'ouvrage est un remarquable guide bibliographique et critique, c'est-à-dire une recension exhaustive de tout ce qui a été écrit en français sur la bande dessinée, depuis les origines, avec une évaluation des ouvrages selon des critères indiscutables. Il n'existait aucun ouvrage de ce type dans le domaine des littératures dessinées, avant 1997, date de la première édition du Petit Critique illustré, et il n'existe toujours aucun ouvrage comparable.
Comme l'ouvrage est devenu trop gros pour paraître sur papier à un prix raisonnable, la mise à jour est assurée sur la Toile, ici-même. Ainsi, Le Petit Critique illustré est un ouvrage éternel !

MISEÀ JOUR PERMANENTE DU PETIT CRITIQUE ILLUSTRÉ

Pour aider les chercheurs, nous mettons à leur disposition la base des ouvrages de langue française analysés dans Le Petit Critique illustré, ce qui permet de découvrir la littérature secondaire d'expression française (et accessoirement d'avoir des références fiables, titres, noms d'auteurs et d'éditeurs, dates de publication). Pour savoir ce qu'il y a dans tous ces bouquins, vous devrez vous procurer Le Petit Critique illustré édition 2005, PLG.


VIEUX ARTICLES DE HARRY MORGAN

Les aventures de la souris Trotti et de son chat Stache — à propos de Moustache et Trottinette série d'Edmond-François Calvo parue dans Femmes d'aujourd'hui. Article pour Neuvième Art 2.0, 2012.

Les discours sur la bande dessinée 1830-1970 — Une erreur de fabrication avait supprimé les notes infrapaginales dans notre conférence introductive à la première université d'été de la bande dessinée organisée par le Centre national de la bande dessinée, actes parus en juillet 2007, sous la forme d'un hors série de la revue Neuvième Art. nous donnons donc ici notre conférence avec les notes.

La bande dessinée fantastique, genre impossible. — Neuvième Art, 1999. Repris sur le site de Neuvième Art 2.0.

Vous ne retrouvez pas un article qui figurait sur cette page. Il a été transféré dans la page des archives.


RADIO-TÉLÉVISION ADAMANTINE


Le montreur d'images

UNE CAUSERIE DE HARRY MORGAN SUR FRANCE CULTURE EN SEPTEMBRE 2012, ÉMISSION LES NOUVEAUX CHEMINS DE LA CONNAISSANCE D'ADÈLE VAN RETH, CONSACRÉE AUX SUPER-HÉROS ET AU MYTHE.

UN PETIT DOCUMENTAIRE SUR HARRY MORGAN RÉALISÉ PAR BENOÎT PERRAUD EN 2009. IL Y EST BEAUCOUP QUESTION DE THIERRY GROENSTEEN, À QUI LA MÉDIATHÈQUE DE POITIERS CONSACRAIT UNE EXPOSITION.

UNE COMMUNICATION FAITE À L'IUFM DE GRENOBLE EN 2010 SUR L'ATTITUDE DES PÉDAGOGUES VIS-À-VIS DE LA BANDE DESSINÉE, DE L'HOSTILITÉ FRANCHE DES ANNÉES 1930 JUSQU'À L'ÉTUDE DE LA « BD » EN CLASSE. (CETTE CONFÉRENCE N'INTÉRESSERA PROBABLEMENT QUE LE CORPS ENSEIGNANT.)

UNE PETITE CAUSERIE DE HARRY MORGAN SUR LA REPRÉSENTATION DES ÉMOTIONS DANS LES LITTÉRATURES DESSINÉES.