LA UNE DE L'ADAMANTINE
L'ADAMANTINE STRIPOLOGIQUE
L'ADAMANTINE LITTÉRAIRE ET POPULAIRE
L'ADAMANTINE ARTISTIQUE ET MONDAIN
L'ADAMANTINE EN ESTAMPES
L'ADAMANTINE STIRPOLOGIQUE


MISCELLANÉES STRIPOLOGIQUES DE L'ANNÉE 2014

Mythopoeia - Æsthetica - Critica


OUVRAGES SUR LA BANDE DESSINÉE

THE FRENCH COMICS THEORY READER
Ann Miller & Bart Beaty (eds)
Leuven University Press, 2014

Une fois accepté le parti pris adopté par les metteurs en œuvre de The French Comic Theory Reader, à savoir que les écrits francophones sur la bande dessinée appartiennent à un corpus de « French Theory », cet ouvrage présente une utile anthologie ou, pour mieux dire, une chrestomathie (dans sa forme anglaise du reader) de textes français, conduisant le lecteur des textes fondateurs des années 1960 jusqu'aux évolutions récentes de la stripologie. [Lire]

GORGONZOLA n° 19
Octobre 2013
Éditions l’égouttoir, La Boullerie, 53500 Ernée
8 euros

Dans la revue de bandes dessinées dirigée par Maël Rannou, dossier consacré au dessinateur Poirier (auteur d’Horace cheval de l’Ouest et de Supermatou dans le Pif Gadget des années 1970), mort en 1980, à 38 ans. [Lire]

BANANAS N° 6, février 2014
22 Bd du Général Leclerc B5, 95100 Argenteuil

Encore un numéro de Bananas plein comme un œuf. Entretiens avec le jeune dessinateur belge Jean Bourguignon et le défunt dessinateur espagnol Victor De La Fuente.
Article de Manuel Hirtz sur la bande dessinée pour filles de Pellos Durga Rani Reine des jungles.
Copieux et stimulant article d’Evariste Blanchet, « Que restera-t-il de nos amours ? », qui réfléchit sur la bande dessinée et sa postérité.
Article de Loïc Riva sur Top Ten d’Alan Moore, agrémenté d’une analyse de planche à la manière de Renaud Chavanne, article que complète un entretien avec les dessinateurs de ladite série, Gene Ha et Zander Cannon.
Comptes rendus des ouvrages Pif l’histoire complète, de Richard Medioni, et d'Assemblée générale extraordinaire, qui permet à Evariste Blanchet d'apporter quelques lumières sur l'assemble générale qui mit un terme à la crise qui éclata au sein de l'Association en 2011.

LETTRE À HERGÉ
Jean-Marie Apostolidès,
Les Impressions Nouvelles, 2013

Jean-Marie Apostolidès ouvre son essai par une belle lettre à Hergé qui informe le père de Tintin sur la situation de ses œuvres aujourd’hui.
Puis, dans une première partie, l’auteur examine le Tintin-Lutin (1898) de Benjamin Rabier comme source de l’œuvre hergéenne et tente de montrer que Rabier fit en son temps un portrait de Tintin enfant, posant ainsi les fondations du monde du petit reporter belge.
Dans une deuxième partie, M. Apostolidès examine les deux générations des lecteurs de Tintin, celle des années 1930-1940 qui ont lu Tintin « dans son jus », comme un commentaire de l’actualité, puis la génération des baby-boomers, à qui Tintin a servi d’ouverture au monde.
Enfin, dans une troisième partie, l’auteur se penche sur les possibilités de continuation du mythe, via notamment le film de Spielberg qui pourrait générer un Tintin pour notre temps.
L’ouvrage, bien écrit, est riche et stimulant, même s’il est permis au lecteur de n’être, au fond, d’accord sur rien avec l’auteur. De fait, les remarques que fait Apostolidès sur les spécificités présumées de l’œuvre hergéenne pourraient être faites pour nombre de bandes dessinées du XXe siècle, y compris mineures : la famille remplacée par une fraternité (les Katzenjammer Kids, Bob et Bobette, le Superman dans sa version des années 1950-1960), l’attention portée au développement de la science et de la technologie (Dick Tracy, le Spirou de Franquin), le voyage autour du monde comme motif narratif (le Donald de Barks, Bibi Fricotin, Modesty Blaise, etc.). Ce qui fait l’œuvre hergéenne, c’est sa forme singulière, qui lui permet précisément de synthétiser tous les types de la fiction populaire.
On sera sceptique en outre sur la « perpétuation » du mythe à travers un piètre film qui, plutôt que « les idéaux de la gauche américaine », enfile surtout les poncifs bien-pensants propres aux super-productions actuelles.
On peut, en somme, préférer laisser Tintin à sa place, celle d’un classique du XXe siècle.

MOEBIUS OU LES ERRANCES DU TRAIT
Daniel Pizzoli
PLG, 2013

PLG nous propose deux livres pour le prix d’un. Sur une centaine de pages, une analyse du dessin de Moebius par Daniel Pizzoli, claire et pédagogique, qui privilégie l’étude du tracé, mais examine aussi la question des sources et celle de la composition.
Sur plus de 50 pages en petits caractères, une impressionnante bibliographie de Moebius par Patrick Bouster, où ne manque ni une illustration dans la grande presse ni une sérigraphie, ni même un badge ou une médaille.


LITTÉRATURES DESSINÉES ET CENSURE
À propos de censure
CAPITAN MIKI (MIKI LE PETIT RANGER) DANS SA VERSION FRANÇAISE

[Lire]